Première récolte avec Pure Farming 2018

Publié le par
PS4 XB1 PC

C’est durant le K-Day de Koch Media qui s’est déroulé à Paris le 1er février dernier que nous avons pu découvrir Pure Farming 2018, un titre développé par le studio polonais Techland dont l’ambition affichée est de concurrencer les séries Farming Simulator de Giants Software et Real Farm de Soedesco.

Si comme nous il y a encore quelques années vous pensiez que les simulations dédiées à l’agriculture n’intéressaient qu’une petite minorité de joueurs, vous serez sans doute étonné d’apprendre que la moindre news ou vidéo concernant ce genre de titre attire régulièrement un nombre de lecteurs ou de spectateurs plus conséquent que certaines licences labellisées AAA. Un phénomène qui explique sans doute la multiplication récente des titres du genre dont celui qui nous intéresse aujourd’hui, initialement baptisé Pure Farming 17 puisque prévu pour l’an passé avant d’être décalé de quelques mois.

Ma vie de fermier

A l’instar de ses concurrents, Pure Farming 2018 vous proposera de développer différents aspects de votre exploitation agricole. Côté champ vous devrez acquérir des parcelles, travailler la terre, faire vos semis puis récolter votre production le moment venu. Côté élevage il faudra bâtir les installations permettant d’accueillir les animaux, améliorer au besoin ces cages et enclos pour en augmenter la capacité, acheter les bêtes puis les nourrir afin de récupérer leur production (œufs, lait, laine...) avant de les envoyer, le moment venu, à l’abattoir. Histoire d’apporter un peu de variété et de titiller votre fibre écolo, les développeurs ont aussi pensé à inclure des panneaux solaires, des éoliennes et même une usine de biogaz !

Vous vous en doutez, Techland s’est assuré la participation de marques d’engins agricoles connues pour satisfaire le public visé, avec des tracteurs, camions, pick-ups, moissonneuses et autres accessoires signés Mitsubishi, McCormick, DAF ou encore Zetor pour ne citer que quelques fabricants.

Un jeu, quatre régions, de multiples cultures

Contrairement à d’autres jeux du genre qui vous proposent de cultiver et d’élever toujours les mêmes plantes et animaux sur leurs différentes cartes, Pure Farming 2018 vous offrira une diversité bienvenue dans chacune de ses régions.

Si les USA feront sans surprise la part belle au blé, aux cochons et aux vaches, ils vous permettront aussi de découvrir la culture des vergers. En Italie, ce sont les vignobles, les oliveraies et les aubergines qui retiendront votre attention. Le Japon se concentrera sur le riz, le wasabi et les cerises, tandis que la Colombie vous proposera de vous occuper de fèves de café, de piments et de chanvre industriel (non la coca n’est pas au programme, nous avons posé la question aux développeurs !). A noter que le DLC dédié à l’Allemagne, offert en bonus de précommande, vous permettra lui de cultiver du colza et d’élever des moutons.


Là où les choses deviennent intéressantes, c’est que chaque culture un peu originale nécessite soit des installations particulières comme des serres, soit des engins spécifiques. Vous découvrirez donc de nouvelles manières de travailler, et il est certain que piloter un enjambeur dans vos vignes italiennes ou une récolteuse au milieu de vos caféiers colombiens apportera un peu de fraîcheur après avoir tourné des heures sur une moissonneuse dans vos champs de blé américains !

Autre petite originalité de Pure Farming 2018, vous y incarnerez un fermier ultra connecté qui ne quittera jamais son bureau sans avoir sa tablette et son drone sous le bras : la première lui permettra de gérer son exploitation où qu’il soit, tandis que le second offrira une vue d’ensemble de la propriété et affichera des informations précises de chaque parcelle dans son champ de vision (avancement du labour, des semis, de la pousse, de l’irrigation, de la fertilisation et de la pulvérisation).

Un contenu qui tient la route

Histoire de découvrir tranquillement tous les aspects du jeu, ses développeurs ont inclus un mode « Ma première ferme » composé de multiples tutoriels grâce auxquels vous pourrez ensuite plonger sereinement dans les modes « Défis de ferme » et « Bac à sable ». Comme son nom l’indique le premier vous proposera de relever différents défis (20 en tout) particulièrement ardus, qui vous demanderont par exemple de tenir bon durant une période de sécheresse extrême ou face à un incendie. Le second, totalement ouvert, vous permettra de définir vos propres conditions de jeu et de développer au mieux votre exploitation en gérant vous-même votre budget.

Présenté sur PC durant le K-Day du 1er février, il faut bien reconnaître que Pure Farming 2018 ne nous a pas forcément éblouis par sa prestation graphique : pas très fluide, légèrement aliasé, habillé de textures peu détaillées, exhibant des bâtiments à l’architecture simpliste, et souffrant d’une gestion de la lumière assez basique, le jeu de Techland offrait durant cette session des environnements globalement trop ternes à notre goût. Précisons tout de même que le jeu gère le cycle jour/nuit (oui, il est possible de labourer au clair de lune !), et qu’il est donc possible que cette impression défavorable soit due à l’heure de la partie au moment où nous l’avons commencée : un point à vérifier lors du test !

Heureusement les machines, véritables stars du jeu, se montraient beaucoup plus convaincantes que leur environnement avec une modélisation extrêmement fidèle non seulement de leur apparence générale mais aussi de leurs parties mobiles : les amateurs de belles machines seront vraisemblablement aux anges sur ce point-là. La maniabilité des engins, forcément un peu lourde, nous a paru correctement rendue, tandis que les déplacements à pied se révélaient plus difficiles, la faute à une gestion des collisions de notre fermier un peu généreuse. Précisons au passage qu’il est possible de passer la caméra de la première à la troisième personne et inversement par simple pression sur un bouton.

Plutôt complet et apparemment plus varié que la concurrence grâce aux spécificités offertes par chacune de ses régions, Pure Farming 2018 semble avoir de quoi satisfaire les amateurs du genre malgré une performance technique un peu en retrait lors de cet évènement preview. On attendra tout de même de mettre la main sur une version commerciale du jeu avant d’émettre un jugement définitif, ce qui ne devrait plus tarder puisque la sortie sur PlayStation 4, Xbox One et PC est fixée au 13 mars prochain. Terminons en précisant pour ceux qui se poseraient la question que, malgré l’historique de Techland et son travail sur la licence Dead Island, aucun zombie ne devrait venir semer la pagaille dans vos exploitations agricoles !

Les commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis !


Jeux concernés

Publicité