Test Horizon : Zero Dawn - The Frozen Wilds

Publié le par
PS4

Huit mois après sa première apparition sur PlayStation 4, la belle Aloy est de retour dans les Terres Sacrées et vous propose de mener l’enquête dans une zone complètement inédite. Evidemment les dangers y sont légion, de nouveaux ennemis particulièrement puissants ayant décidé de s’installer dans les parages. Heureusement pour la jeune Nora les petits gars de Guerrilla ont prévu tout ce qu’il faut pour lui permettre de survivre dans cet environnement hostile !

Avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure, il est tout de même préférable de suivre le conseil de votre journal de quêtes en vous assurant que la jolie rousse a au moins atteint le niveau 30 : nous avons pour notre part tenté l’expérience en partant de plus bas (niveau 28), et avons sué sang et eau pour compléter la quête finale de l’extension destinée à un niveau minimum de 50 (il faut dire que nous n’avions alors atteint que le niveau 39 !).

Un univers qui s’étoffe

Le scénario de The Frozen Wilds s’intègre dans l’aventure principale d’Horizon : Zero Dawn et devient d’ailleurs accessible au tiers de celle-ci, après avoir terminé la quête « Une chercheuse aux portes ». Bien que notre aperçu rédigé après la Paris Games Week 2017 vous ait déjà donné une bonne idée de l’aventure qui vous attend, il n’est sans doute pas inutile de planter à nouveau le décor de cette extension : une rumeur court sur la présence de monstres particulièrement féroces au nord du territoire des Banuks, et Aloy décide évidemment de mener l’enquête pour en apprendre toujours plus sur le passé de son monde ainsi que sur un personnage mystérieux de son aventure principale (Sylens pour ne pas le nommer).

Elle débarque alors dans une zone inconnue baptisée La Plaie (The Cut en VO), et atteint rapidement un premier campement Banuk dont les habitants se livrent à un bien curieux rituel : des fétus de paille accoutrés comme des guerriers sont attachés à des poteaux avant d’être emmenés dans le ciel par des Etincelles (des oiseaux mécaniques pour ceux qui ne connaitraient pas le jeu de base !). Burgrend, un marchand local, ne tarde pas à expliquer à Aloy qu’il s’agit là d’une cérémonie funéraire inhabituelle, les corps des combattants honorés n’ayant pu être récupérés sur le champ de bataille : menée par son chef Aratak sur les conseils de la shaman Ourea, la tribu avait entrepris d’explorer le volcan fumant qui surplombe la région mais était tombée sur des machines surpuissantes apparemment contrôlées par un mystérieux Daemon. Les braves avaient été obligés de battre en retraite, mais nombre d’entre eux avaient été massacrés dans la manœuvre.

Nous ne vous en dirons évidemment pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise de la découverte, mais sachez que les informations que vous récupèrerez durant la quête principale de cette extension apporteront quelques réponses tout en soulevant aussi de nombreuses questions. Sa conclusion appelle d’ailleurs clairement une suite, sans que l’on sache s’il s’agira d’une nouvelle extension ou d’un point de départ pour un éventuel Horizon 2. A voir.

Une recette affinée

En bonne extension, The Frozen Wilds s’appuie logiquement sur les forces du jeu principal en proposant une aire de jeu inédite relativement vaste dans laquelle vous retrouverez des activités connues comme un Grand-Cou (qu’il faudra réparer avant de le pirater) un Camp de Bandit (relativement vaste et dirigé par un chef bien costaud), une Zone de Chasse et plusieurs quêtes annexes très plaisantes à suivre. On notera d’ailleurs à ce sujet les efforts de Guerrilla dans les dialogues interactifs qui bénéficient d’une mise en scène plus dynamique qu’auparavant. Pour en revenir aux quêtes qui vous attendent (principales comme annexes), elles mêlent toujours exploration, enquête (avec votre focus), réflexion (avec de sympathiques petits puzzles) et évidemment combats.


Dans ce dernier domaine, vous serez heureux d’apprendre l’arrivée de trois nouvelles machines particulièrement coriaces, à savoir la Grilleuse, sorte de tigre géant muni d’un lance-flammes et d’un lance-mines, et deux Griffes dont l’allure renvoie à un ours format XXL. Chaque version (la Griffe de Gel et la Griffe de Feu) dispose d’attaques élémentaires spécifiques, mais toutes deux sauront se montrer extrêmement dangereuses par leur puissance et leur vitesse (malgré leur taille imposante). Mention spéciale tout de même pour la version Feu dont le blindage et la barre de vie sauront vous en faire baver. Bien sûr les machines découvertes dans le jeu de base sont aussi de la partie, avec en renfort des Tours de contrôle qui apparaissent en divers endroits de la région et permettent à la fois de renforcer et réparer les bestioles. Autant dire qu’il sera préférable de pirater ou détruire ces structures avant d’aller se frotter aux Testudiens, Traqueurs ou Ravageurs qui se baladent autour !

Une Aloy toujours plus efficace

Rassurez-vous, votre arsenal se renforcera lui aussi au cours de cette aventure avec d’abord la possibilité d’ajouter une modification à votre lance. Vous pourrez ensuite récupérer trois armes élémentaires particulièrement puissantes (disposant de leurs propres munitions et améliorables par modifications ainsi que via des quêtes facultatives), tandis que des marchands Banuks vous proposeront des tenues et un arsenal du cru très efficaces mais achetables uniquement avec la monnaie locale (le cristal bleu).

L’arbre de compétences de la jeune Nora s’enrichit lui aussi puisqu’une nouvelle catégorie baptisée Voyageuse fait son apparition avec les améliorations suivantes :

  • Ramassage sur monture (1 point) : récupérer les ressources et fouiller les ennemis à terre depuis votre monture.
  • Amatrice d’éclats (1 point) : décomposer les ressources et les modifications en éclats de métal équivalant à la moitié de leur valeur.
  • Réparation de monture (2 points) : réparer une monture endommagée avec des éclats de métal.
  • Dépeceuse aguerrie (2 points) : probabilité accrue de récupérer des peaux, os, lentilles et cœurs.
  • Réparation de machines (3 points) : réparer n’importe quelle machine piratée avec des éclats de métal.
  • Accumulatrice (3 points) : augmente les emplacements de ressources de l’inventaire de 20%.
  • Réparation de monture + (3 points) : augmente la santé et la vitesse de réparation de la monture.
  • Attaque en sautant de la monture (3 points) : appuyer sur Carré pour lancer une attaque sautée depuis la monture. Inflige des dégâts aux machines moyennes et peut mettre à terre les humains et les petites machines.

Quelques panoramas à tomber

Huit mois après la sortie d’Horizon : Zero Dawn, il aurait été logique de penser que son extension paraisse moins impressionnante graphiquement. C’était sans compter sur les artistes de Guerrilla qui, dès le début de l’aventure, nous offrent de splendides paysages enneigés avec à l’arrière-plan un volcan crachant une fumée des plus réalistes. Durant vos pérégrinations, vous découvrirez d’autres points de vue impressionnants qui vous laisseront sans doute contemplatifs quelques instants, à moins que le rugissement d’une machine ne vienne troubler votre quiétude. Evidemment les nouveaux ennemis bénéficient d’une modélisation tout aussi réussie que les anciens, et la fluidité de l’animation reste quasiment irréprochable d’un bout à l’autre de l’aventure. A noter pour la petite histoire que la faune s’est enrichie de nouveaux habitants avec des écureuils, des chèvres, des blaireaux et des hibous.


Côté bande son rien de bien neuf à signaler, à part histoire de pinailler un doublage d’Aratak dont les intonations semblent occasionnellement à côté de la plaque (on pense à un passage précis dont il serait dommage de vous parler maintenant). Rien toutefois qui vaille la peine de vous détourner de cette excellente extension !

Notre verdict

On aime

  • Une zone totalement inédite
  • Les nouvelles machines
  • Un scénario intéressant
  • De nombreuses activités
  • Quelques superbes panoramas
  • Une quinzaine d’heures de jeu pour 19,99€

On n'aime pas

  • Apporte peut-être plus de questions que de réponses
  • De petits ratés sur la VF d’Aratak
  • On ne sait pas quand on retournera en Terres Sacrées !

Horizon : Zero Dawn était un chef d’œuvre, The Frozen Wilds emprunte le même chemin. S’appuyant sur les innombrables forces du jeu principal, le DLC nous offre une nouvelle aire de jeu parfaitement construite, peuplée de machines toujours plus dangereuses, que l’on découvre en suivant une quête accrocheuse. Ajoutez à cela un gameplay quelque peu approfondi et une réalisation toujours au top, et vous obtenez ce qui ressemble à un mètre-étalon en matière d’extension. Espérons maintenant que nous n’attendrons pas trop longtemps avant de retrouver Aloy sur nos consoles !

Note finale : 9 / 10
Les commentaires
Le
Il est courageux Éric avec son niveau 28 lol, ça n'a pas du être facile effectivement.
Sinon suis complètement conquis par ce DLC. Un régal. J'ai beaucoup expliré, je vais m'attaquer un peu aux quêtes maintenant.
Ace

Ace

Le
Qu'est ce tu crois. C'est Eric, il est en niveau très très facile, il rase les robots tel un bulldozer avec cette difficulté :mdr:

15h de jeu, c'est pas mal.

Jeux concernés

Publicité